Posts filed under 'L’occitan'

Ce que mon projet sur l’occitan m’a appris sur la France d’aujourd’hui

Avec mon projet de recherche sur l’occitan, j’ai appris beaucoup sur la langue et la culture régionale du sud de la France. J’ai déjà su que la France était un pays très fier de son patrimoine culturel. Cependant, le sud du pays, en particulier la région Languedoc-Roussillon, aime montrer son héritage unique à part du reste de France. La plupart des gens à qui j’ai parlé pour faire ce projet ont leurs racines familiales dans « l’Occitania », et ils grandissaient en parlant l’occitan chez eux.

J’ai appris qu’aujourd’hui, la France est plus tolérant de langues régionales que dans le siècle dernier. Maintenant, on enseigne l’occitan aux certaines écoles publiques pendant un moitié du temps, et il y a des panneaux bilingues en français et occitan dans les rues de certaines villes. Il y a aussi des organisations privées, comme les Calendretas, qui enseignant l’occitan à part des écoles publiques. Pour promouvoir la langue, il y a des radios et des chaînes de télévision régionales qui font les émissions en occitan, des musées sur la culture occitan—comme le musée Fougau à Montpellier—et des journaux qui sont publiés en occitan. Il y a même une médiathèque à Béziers qui existe pour conserver l’histoire d’occitan. De plus, on a des festivals pour fêter la culture occitane, pendant l’été en particulier.

Néanmoins, l’occitan reste une langue en péril. Certains gens, dans les régions au nord de France en particulier, trouvent l’accent de quelqu’un qui parle l’occitan d’être amusant, ou même un signe d’ignorance. Cette attitude n’est pas vraiment surprenante, parce qu’aux États-Unis, il y a un phénomène similaire: les gens au nord pensent quelquefois que l’accent des gens qui viennent des états au sud indique que la personne est moins éduquée.

J’ai trouvé que les gens dans la région Languedoc-Roussillon parlent l’occitan essentiellement pour être partie d’une communauté avec une riche histoire. Personne ne le parle pour communiquer à l’échelle mondiale ou même nationale. C’est donc une langue qui a une valeur sentimentale, et qui crée une identité distincte de toutes les autres régions de France.

July 16th, 2011

Le résumé de mes interviews sur l’occitan

Pendant ma deuxième semaine à Montpellier, j’ai parlé à trois différents spécialistes sur la langue et la culture occitane. Mon premier contact, Hugues Bernet, directeur de la Calendreta dau Clapàs, a répondu aux mes questions par email. Il m’a donné beaucoup de renseignements sur la programme de son institution et sur l’usage de l’occitan aujourd’hui dans la région Languedoc-Roussillon.

Mon deuxième contact était Bruno Cécillon, directeur de la Ràdio Lenga d’Oc. Je lui ai interviewé par téléphone. Il était très occupé parce que la Ràdio est présent à plusieurs festivals pendant l’été, comme ceux à Béziers, Rodez, et d’autres villes. De toute façon, il a trouvé le temps de me parler sur son travail et l’évolution de la Ràdio pendant les ans depuis sa fondation. Il m’a parlé de l’utilité de l’internet pour la diffusion de l’occitan aujourd’hui, et il m’a dit qu’un des objectifs de la Ràdio est que « n’importe quel moment de la jour ou de la nuit, chaque personne puisse avoir la possibilité [d’entendre] l’occitan ».

Mon troisième contact, Raymond du Cardenoy, enseigne l’occitan au musée Fougau dans la vieille ville de Montpellier. Le musée, qui est ouvert le mercredi et le jeudi, a une salle où on se rencontre pour la classe. J’ai fait le tour du musée et puis j’ai posé quelques questions au guide. Elle m’a présenté à Monsieur du Cardenoy, qui était en train de préparer pour la classe. Comme tous mes contacts, il était content de parler sur un sujet qu’il aime pour quelques minutes, bien que je n’ai pas lui contacté en avance pour faire un entretien. Il m’a parlé un peu de l’histoire de l’occitan et puis de la position de l’occitan dans la société aujourd’hui.

J’ai trouvé surprenant que tous ces gens veuillent trouver le temps de me parler sur cet sujet. Mais je crois que car l’occitan est un aspect fondamental de leurs vies, ils veulent qu’autres gens en apprendre plus.

July 8th, 2011

L’occitan

Mon sujet de recherche est le bilinguisme d’occitan et de français des gens qui habitent à Montpellier, dans la région Languedoc-Roussillon en France. L’occitan est une langue concentrée dans la sud de la France, le Val d’Aran en Espagne, et les Vallées occitanes en Italie. Le but de ma recherche est à analyser le rôle culturel-social de la langue occitan, et l’utilité de cette langue aujourd’hui dans un monde globalisé. Mon hypothèse est qu’on parle l’occitan essentiellement pour préserver l’histoire culturelle de cette langue, et non pas pour d’autres raisons; par exemple, pour faire les relations d’affaires. En particulier, je voudrais apprendre quel statut la langue occitan a à Montpellier. Je voudrais savoir combien de gens le parlent, et si on parle l’occitan en publique ou seulement chez soi. Je vais chercher aussi combien de gens enregistrent leurs enfants aux écoles bilingues, et quel rôle l’occitan joue dans la vie journalière des Français. En plus, je vais chercher les informations sur la transmission de l’occitan par quelques moyens de technologie. J’ai choisi ce sujet parce que je fais une double-spécialisation en linguistique et français à William et Mary; donc, c’est un choix qui incorpore mes deux intérêts scolaires.

Pour faire mes recherches, j’ai contacté le directeur de la Calandreta dau Clapàs, une école primaire à Montpellier qui fait une programme d’immersion en langue occitan pour les élèves qui ont environ 5-12 ans. Il m’a répondu avec beaucoup des informations sur l’école et sur l’occitan en général. J’ai contacté aussi quelqu’un lié avec la Ràdio Lenga d’Òc pour apprendre plus sur les programmes de diffusion qui sont pour la plupart en occitan. Au début, je pensais que je peux assister aux concerts occitans et visiter des sites occitans dans autres villes, comme Lo Cirdòc, une médiathèque occitane à Béziers. En fait, c’est trop difficile de trouver le temps et les moyens de transport pour faire toutes ces choses. Donc, je vais limiter la portée de mes recherches aux méthodes d’enseignement et de diffusion d’occitan.

Vous trouverez ci-dessous des photos des symboles occitans.

July 4th, 2011


Introduction

Sur ce site vous trouverez les blogs de 19 étudiants du College of William and Mary qui participent au programme d’été de leur université à Montpellier. Ces blogs évoquent les projets de recherche originaux qu’ils entreprennent sous la direction du professeur Michael Leruth tout en suivant des cours de langue et de culture françaises à l’IEFE de l’université Paul-Valéry. Leurs projets traitent d’une gamme très large de sujets : de l’histoire intellectuelle de la faculté de médecine de Montpellier au rap et au football, et de la langue occitane à la politique et la pâtisserie ! En lisant leurs blogs vous vous trouverez sur le terrain de la culture vivante de la France et d’une de ses villes les plus dynamiques ! Pour mieux suivre les blogs (et le progrès des projets), cliquez sur les boutons de catégories ci-dessous.

Gallery

seine_cruise_062511_0

Categories

Recent Posts

Links