Solidarité Internationale

20/07/2011

Ce que mon projet m’a appris sur la France aujourd’hui. Je pense que ce
voyage, très originale, était à la fois enrichissant et complet. J’ai eu
l’opportunité de faire la rencontre de la coordinatrice de la Maison du Tiers
Monde et de la Solidarité Internationale et de pouvoir l’interroger sur la
mission de son association. J’ai appris à me préparer pour le RDV et avoir plus
confiance en moi. C’était la première fois que j’avais l’occasion de faire une
entrevue et je l’ai trouvé très intéressant car elle était amplement passionnée
par son travail et elle a aimé partager son opinion. Ainsi, mon projet m’a
aussi permis d’élargir mes champs de vision autant professionnelle qu’au niveau
personnelle. La recherche m’a aussi donné la pertinence de faire des travaux
plus amples tout en étant épris par le sujet. Par exemple, en plus d’aider la communauté
a longueur d’année, il y a aussi la semaine de la solidarité. Cette semaine-là,
est spécialement consacrée a créé des liens internationale, régionales, locales,
Nord-Sud etc.… Il m’a également permis d’avoir une différente appréciation du
mots lui-même et d’avoir une idée sur la mission et le soutiens à la distribution
de ces informations au public. D’après mon expérience, l’aide humanitaire en
France est très  différente comparé à
celle des Etats-Unis. Un exemple, en France, la plupart des associations
locales sont publiques et, donc il y a plus de bénévole et, qui en font
beaucoup plus au niveau aide que leur compère qui en fait beaucoup plus au
niveau de l’église, c’est-à-dire du domaine privé. En France, d’après ma personnelle
expérience et mes recherches, j’ai pu constater que les associations régionales
font davantage au niveau communication et atteindre le public charitable mais
aussi ont des endroits pour les sans-abris à longueur d’année ainsi que des
repas chaud. Aux Etats-Unis, j’ai aussi eu l’occasion de faire du bénévolat
dans une église mais c’était beaucoup plus compliquer et seulement dans le
domaine privé, c’était tout le contraire des services propose en France comme
par exemple, il ne servait point de repas chaud ou offrait un hébergement
seulement en hiver. L’hiver dernier j’ai eu l’opportunité de pouvoir faire du bénévolat
plusieurs fois en servant des repas chaud et préparant une salle ou, tout le
monde, même les enfants, dormaient par terre et devaient quitter les lieux a
six heures du matin dans un froid glaciale. Comparer les Etats-Unis a la France
au niveau de l’aide humanitaire est difficile mais une chose est sure, c’est
qu’à Montpellier il se trouve plus de 40 associations qui interviennent dans la
vie de tous jours, nationalement comme internationalement pour aider les démunis,
les réfugiés, les femmes et les enfants, les Droits de l’Homme etc.… En
conclusion, mon projet m’a permis d’apprendre sur la vie sociale en France ainsi
que l’aide humanitaire en générale.

Entry Filed under: Associations et solidarité sociale à Montpellier,Vie politique, économique et sociale. .


Introduction

Sur ce site vous trouverez les blogs de 19 étudiants du College of William and Mary qui participent au programme d’été de leur université à Montpellier. Ces blogs évoquent les projets de recherche originaux qu’ils entreprennent sous la direction du professeur Michael Leruth tout en suivant des cours de langue et de culture françaises à l’IEFE de l’université Paul-Valéry. Leurs projets traitent d’une gamme très large de sujets : de l’histoire intellectuelle de la faculté de médecine de Montpellier au rap et au football, et de la langue occitane à la politique et la pâtisserie ! En lisant leurs blogs vous vous trouverez sur le terrain de la culture vivante de la France et d’une de ses villes les plus dynamiques ! Pour mieux suivre les blogs (et le progrès des projets), cliquez sur les boutons de catégories ci-dessous.

Gallery

dinermontpellier5_071511

Categories

Recent Posts

Links