Le vocabulaire de foot, le patrimoine montpelliérain

18/07/2011

Je suis très triste que notre séjour à Montpellier soit presque fini. Le temps passe vite, tellement vite. Néanmoins, j’ai passé quelques semaines incroyables; j’ai beaucoup fait et beaucoup appris! Je n’oublierai jamais la partie montpelliéraine de ma vie. Je viens de finir mon projet de recherche. Maintenant, je dois le relire et corriger si je trouve des fautes (et je vais en trouver plusieurs, je vous assure ;P), mais j’ai écrit la dissertation elle-même. Je peut dire que, maintenant, je sais beaucoup à propos du football français, surtout montpelliérain. En particulier, j’ai appris quelques mots de vocabulaire. Par exemple, j’ai appris des mots français pour des joueurs:

Un “défenseur” est le joueur qui essaie d’empêcher des adversaires à marquer des buts, e.g. Lilian Thuram (France ’98), Garry Bocaly (Montpellier ’11)

Un “libero” est un défenseur vraiment fluide; il “balaye” le ballon si un adversaire fait une brèche dans la ligne de défense, e.g. Christian Karembeu (France ’98)

Un “ailier” est un joueur de milieu qui reste aux ailes du terrain essentiellement pour fournir des buts aux attaquants, e.g. Robert Pirès (France ’98), Karim Aït Fana (Montpellier ’11)

Un “buteur” marque des buts, e.g. Thierry Henry (France ’98), Olivier Giroud (Montpellier ’11)

J’ai aussi appris des mots français plus générals:

Les “arrêts de jeu” sont quelques minutes de temps supplémentaires qui sont donnés à la fin du match qui remplacent le temps perdu pour les blessures, les fautes commises, et cetera (“stoppage time” en anglais)

La “prolongation” est utilisée aux matchs simultanément nuls et éliminatoires; elle est donnée après les arrêts de jeu. Pendant cette période de quinze minutes, les deux équipes opposantes continuent à essayer de marquer un but (“overtime” en anglais)

Ce sont, cependant, seulement les mots! J’ai aussi beaucoup appris à propos de la culture et du patrimoine montpelliérain. Evidemment, le football est vraiment important en France, mais il est important à Montpellier aussi. J’ai rencontré beaucoup de supporters de l’équipe, et même ceux qui n’aimaient pas de foot avaient quelque chose à dire. De plus, les joueurs de l’équipe représentent vraiment la population montpelliéraine; il y a des blancs, des noirs, et des arabes, tous français; il y a des immigrés de beaucoup de pays, comme la République centrafricaine; il y a même des enfants des pieds noirs. Les joueurs de Montpellier HSC sont les symboles du peuple montpelliérain.

Quand je me suis rendue visite au stade de l’équipe, le Stade de la Mosson, j’étais frappée par son histoire et son importance. C’est le stade officiel de Montpellier Hérault Sport Club, et c’était un stade officiel du Mondial en 1998. Il y avait un quart de finale entre l’Allemagne et le Mexique au Stade de la Mosson en 1998; Zinedine Zidane y a fait son retour au football français en 2005. Le stade et assez petit, avec 32,500 sièges, mais il représente aussi le peuple montpelliérain. Il n’est pas le stade le plus grand en France. La ville de Montpellier n’est pas la plus grande en France. Mais tous les deux ont une histoire et un avenir; la ville monte et l’équipe continue à rivaliser pour le titre français, même si elle ne gagne pas maintenant. La ville et l’équipe, les jumelles montpelliéraines.

C'est moi au stade

Je partirai samedi prochain avec un sentiment de bonheur. Je suis complètement satisfaite avec mon expérience à Montpellier. J’espère y revenir un jour.

-Maryam Kanna

Entry Filed under: Décolonisation, immigration et multiculturalisme,Le football et l'immigration. .


Introduction

Sur ce site vous trouverez les blogs de 19 étudiants du College of William and Mary qui participent au programme d’été de leur université à Montpellier. Ces blogs évoquent les projets de recherche originaux qu’ils entreprennent sous la direction du professeur Michael Leruth tout en suivant des cours de langue et de culture françaises à l’IEFE de l’université Paul-Valéry. Leurs projets traitent d’une gamme très large de sujets : de l’histoire intellectuelle de la faculté de médecine de Montpellier au rap et au football, et de la langue occitane à la politique et la pâtisserie ! En lisant leurs blogs vous vous trouverez sur le terrain de la culture vivante de la France et d’une de ses villes les plus dynamiques ! Pour mieux suivre les blogs (et le progrès des projets), cliquez sur les boutons de catégories ci-dessous.

Gallery

nimes2_070311

Categories

Recent Posts

Links