Une Rencontre de la Chance

11/07/2011

Un jour où j’étais découragé avec Montpellier, elle a réussi à me surprendre à nouveau. J’étais perdue sur ce que je savais serait une essai en vaine pour commencer ma recherché sur le terrain. J’ai été plusieurs arrêts de tram de mon quartier, le soir approchait rapidement, et je n’avais jamais trouvé le jardin qui était très important à mes études. Je m’appuyai contre un lampadaire, en regardant une carte. Puis un homme Français, sympathique et jeun, est apparu. J’ai été immédiatement à l’aise avec lui. Il m’a demandé ce que je cherchais, et m’a promené dans la bonne direction. À ma gauche développé une fantaisie en plantes. A la fois que nous avons atteint la porte du jardin, nous avons trouvé que c’était fermé. Mon nouveau compagnon, Romain, me dit d’un autre jardin j’ai pu visiter à proximité, mais je n’ai pas voulu voir un autre jardin.

J’ai expliqué à mon accompagnateur que j’étudiais le discours vitaliste dans les Lumières, et au lieu d’être confondu par mes grandes idées et peu de français, il écoutait.

Moi: Le vitalisme, ca veut dire que l’esprit et le corps ne sont pas séparables.

Lui: En quelle époque est-ce que c’est passé?

Moi: Les Lumières.

Lui: Mais ce n’est pas de tout allumée, cette idée! Et pourquoi ça vous intéressez?

Moi: J’aime beaucoup le philosophie de Descartes-

Lui: Ah!  C’est une telle contradiction. Vous êtes intéressée parce que le vitalisme réfute sa philosophie du dualisme cerveau-corps.

Moi: Exacte!

Je suis retourné au jardin une autre fois, et il m’a fait penser de la relation entre la botanise et le vitalisme. Beaucoup de propréteurs du jardin ont étés aussi chefs de la faculté de médicine, mais pourquoi ? Je propose que dans le moyen âge, les médecins essayaient a catégoriser les maladies à la même façon que les botanistes ont catégorisés les plantes. Les vitalistes ont souligné que les maladies ne sont pas catégorisable, parce que chaque personne a l’esprit unique et un corps unique, et on ne sait jamais exacte ce qui se passe dans un être humain. Les plantes n’ont pas des âmes, et ça c’est pourquoi c’est facile de leur mettre dans les catégories. Je vais continuer à investiguer cette relation dans ma recherche. Plus à suivre en retournant au jardin.

Entry Filed under: Histoire et patrimoines culturels,Le vitalisme et la faculté de médecine. .


Introduction

Sur ce site vous trouverez les blogs de 19 étudiants du College of William and Mary qui participent au programme d’été de leur université à Montpellier. Ces blogs évoquent les projets de recherche originaux qu’ils entreprennent sous la direction du professeur Michael Leruth tout en suivant des cours de langue et de culture françaises à l’IEFE de l’université Paul-Valéry. Leurs projets traitent d’une gamme très large de sujets : de l’histoire intellectuelle de la faculté de médecine de Montpellier au rap et au football, et de la langue occitane à la politique et la pâtisserie ! En lisant leurs blogs vous vous trouverez sur le terrain de la culture vivante de la France et d’une de ses villes les plus dynamiques ! Pour mieux suivre les blogs (et le progrès des projets), cliquez sur les boutons de catégories ci-dessous.

Gallery

nimes1_070311

Categories

Recent Posts

Links